Organiser un webinaire avec Zoom et une Yolobox de Yololiv

Organiser un webinaire avec Zoom et une Yolobox de Yololiv

Mars 2021, nous sommes en pleine pandémie et le secteur de l’événementiel est en PLS. Pas moyen de couper à l’événement digital ! Et puis je ne me lasse pas d’emprunter ces mots entendus en webinaires : « Le digital n’est pas une solution à une crise, mais une opportunité de faire de nouvelles choses, qui seront encore là après ! »

Comme tout le monde, j’en ai franchement marre de ces réunions zoom dont le rendu est plus que moyen. J’en peu plus des problèmes de micros, de vidéo, de bande passante, de partage d’écran sans intervenants etc. Bref, j’avais envie de proposer à mes clients de passer un cran au dessus, sans pour autant monter un studio de cinéma, non. Ce que je cherchais c’est un dispositif type mélangeur vidéo simple qui permette de passer d’une caméra (simple) à l’autre (toujours simple) et de rajouter un peu de charte graphique et éventuellement de projeter un PowerPoint en incrustant une petite photo du speaker.
Après pas mal de recherches et d’heures de visionnage sur Youtube, j’ai décidé d’investi dans du super materiel et plus particulièrement une YOLOBOX de YOLOLIV.

Aujourd’hui je vous propose un retour d’expérience spécifique Zoom avec une partie technique externalisée sur le forum du blog Le Repaire :

Stratégie de communication événementielle

Bien sûr, tout l’événement a fait l’objet d’une stratégie de communication digitale. Je vous invite à en découvrir une partie sur le site internet dédié de l’événement : absise.fr Quel est l’intérêt de ce type de dispositif ? Les deux objectifs principaux : professionnaliser l’événement et atteindre les cibles.

Mais le gros bonus du digital et qu’il permet de faire durer l’événement sur plusieurs mois, et de capitaliser sur l’investissement de départ en communication. Il peut également être mis à jour et réutilisé à l’occasion des prochaines éditions en capitalisant sur la notoriété déjà acquise.

Dispositif de communication digitale mis en place pour le client :

  • Une landing page, elle permet de présenter l’événement, les partenaires, les inscriptions, les replay, bref. De centraliser toutes les données du projet.
  • Une newsletter dédiée pour le cœur de cible
  • Les réseaux sociaux les plus utilisés par les associations partenaires pour communiquer auprès des cibles relais
  • Une charte graphique dédiée pour faciliter la reconnaissance de l’événement
  • Des présentations et des vidéos aux couleurs de l’événement
  • Des replays disponibles sur Youtube
  • Des overlays spécifiques pour présenter les intervenants et les consignes de participation

Cahier des charge du client pour ses webinaires

  • 3 webinaires avec plusieurs caméras (2 pour l’occasion, possible 3 avec ce setup)
  • Diffusion de vidéos entre les interventions
  • Partage de PowerPoint
  • Branding : Titre des intervenants, mentions spécifiques, logos

Petite présentation de mes teammates !
(Hors lumière, câbles divers, lumières, accessoires et décors)

  • Yolobox
  • GoPro Hero9 + Module média
  • Lumix G80
  • PC pour la présentation Power-Point
  • PC pour Zoom
  • Carte de capture vidéo + audio
  • Un micro Yeti de chez Blue (pas autonome !)

 Splendeurs et misères de la Yolobox

Je vous épargne les détails techniques ici. Pour celles et ceux que ça intéresse je vous mets le lien vers mon tuto sur le site Le Repaire. Vous y trouverez une grosse partie de mes galères et mes solutions : https://www.repaire.net/forums/articles/setup-yolobox-pour-zoom.1144/

Les sources d’informations au top pour les technicien.ne.s :

  • Le groupe Facebook (malgré les grincheux…)
  • Le repaire : https://www.youtube.com/user/repairevideo
  • Les tutos sur Youtube lors des mises à jour (assez régulières vu la pression de la communauté :D)
  • Les influenceurs en anglais : beaucoup de unboxing mais il faut fouiller 

Le potentiel projet du setup Yolobox :

Si l’on considère l’événementiel comme un levier d’Inbound marketing, ce dispositif permet d’aller tellement plus loin que le webinaire ! Formation longue, tutoriel, how To, unboxing, teaser, démonstrations produit…

Je vous invite à revoir mes deux webinaires sur l’événementiel digital (production anté Yolobox :D) pour vous inspirer et vous donner des idées !

A revoir sans modération !

Les replay des premiers webinaires (anté yolo pour la production :D) :

  • Comment digitaliser votre événement d’entreprise
  • Storytelling et événementiel 
Pourquoi c’est meilleur de partager son.sa directeur.rice communication ?

Pourquoi c’est meilleur de partager son.sa directeur.rice communication ?

Je vous passe rapidement le laïus sur l’intérêt de communiquer, et de prendre les devants pour anticiper la récession économique annoncée par la presse économique. Vous avez dépassé ce stade de réflexion et vous avez pris la bonne décision : travailler la communication de votre entreprise. Allons droit au but : avez-vous envisagé de prendre un.e directeur.rice communication en temps partagé ? Non ? Êtes-vous dans une des situations suivantes ?

  • Votre entreprise a des besoins croissants en communication, vous souhaitez :
    • Tester la rentabilité d’une augmentation de la taille de votre équipe
    • Optimiser vos coûts et votre masse salariale
  • Votre responsable communication part vers d’autres aventures (même pour une durée limitée : congé maternité, tour du monde en van aménagé…) :
    • Pas envie de passer par un processus de recrutement fastidieux et onéreux
    • Réduire la prise de risque sur un poste stratégique

Oui ? Dans cet article je vous explique pourquoi envisager de recruter
un.e directeur.rice communication en temps partagé est le meilleur choix que vous pouvez faire !

Parce que votre directeur.rice communication en temps partagé  va voir ailleurs !

Directrice-communication-en-temps-partagé

Et oui, il.elle a d’autres clients / employeurs. Ce qui a de nombreux avantages… pour vous !

  1. Il.Elle benchmarke spontanément : en allant d’une entreprise à l’autre, il capte les meilleures pratiques pour les diffuser à son réseau et ainsi vous fait bénéficier d’un formidable transfert d’expérience et d’une créativité décuplée.
  2. Il.Elle possède un réseau de sous-prestataires de confiance avec qui il.elle a des prix négociés rapport à son volume d’affaire apporté.
  3. Le.la freelance est un excellent levier de réseautage avec le tissu local et peut vous aider à trouver un contact rare, un fournisseur ou vos futures recrues !

Parce que votre directeur.rice communication en temps partagé a les moyens !

« L’objectif du recrutement en temps partagé est de bénéficier de « la juste compétence, au juste temps et au juste prix »

Fédération Nationale des Association du Travail en Temps Partagé

Pour gérer tous ces dossiers sans travailler la nuit et répondre aux exigences de chaque contrat, votre directeur.rice communication en temps partagé a mutualisé ses outils de travail professionnels. Ce sont des solutions puissantes et peu abordables à titre individuel. Par exemple :

  • En production graphique on sait que vous adorez la version gratuite de Canva, et lui.elle aussi ! Mais quand même, la suite Adobe permet d’aller un peu plus loin, et avec une banque de photos payante il.elle arrivera encore mieux à trouver le visuel inédit pour votre prochaine plaquette.
  • Administration des réseaux sociaux : avec un abonnement pro sur Hootsuite il.elle accède à des options de gestion en social media que vous n’imaginez même pas dans vos rêves les plus fous…
  • Organisation d’évènements et impression : comme expliqué plus haut, grâce à son réseau et ses tarifs négociés en volume, vous bénéficiez des meilleures conditions pour la réalisation de vos prints, PLV et autres stands. Et grâce à son pack Gold sur Trello, il.elle manage l’ensemble de ses projets d’un coup de baguette magique.

Parce que votre directeur.rice communication en temps partagé était MacGyver dans une autre vie !*

MacGyver-Couteau-suisse
Richard Dean Anderson – 1985

Le.la directeur.rice communication en temps partagé est votre arme secrète, votre couteau suisse ! Chaque mission est différente, dans les objectifs mais aussi dans les formats d’entreprise et d’équipe de travail. Pour être au top dans son métier il.elle doit nécessairement avoir une incroyable agilité, une formidable capacité d’adaptation et être à l’état de l’art dans la gestion de projet. Il.Elle vous apporte une expertise ciblée et adaptée à vos besoins du moment grâce à son parcours unique.

Coupe de cheveux en moins 😉

Parce que votre directeur.rice communication en temps partagé crée de l’emploi dans votre entreprise !

Directrice communication en temps partagé = création d'emploi !

Employer un.une directeur.rice communication en temps partagé c’est aussi un excellent moyen de créer de l’emploi. En optimisant cette fonction, vous gagnez de la trésorerie pour :

  • Recruter des profils juniors qui pourront à terme se former et évoluer au sein de vote équipe
  • Préparer l’arrivée d’un temps plein en assainissant votre trésorerie, et pourquoi pas recruter votre freelance !
  • Recruter dans d’autres services pour répondre à l’augmentation de l’activité générée par une communication exemplaire

Convaincu.e, vous vous lancez dans la recherche du meilleur prestataire possible là maintenant ? Je vous invite à consulter un book canon 😉

Pour en savoir plus sur le travail en temps partagé :

Pour en savoir plus sur ce type de contrat :

Pour vous faire une idée globale du dispositif :

Pour mettre en place un contrat dans les meilleures conditions :

Comment (continuer à) communiquer pendant le confinement et préparer la reprise

Comment (continuer à) communiquer pendant le confinement et préparer la reprise

Nous avons tous été en état de sidération face à cette annonce du 16 mars 2020. Nous avons été saisis par la peur. Peur pour la santé de nos proches, notre santé, l’inconnu, les enfants à la maison pour certains, l’isolement de nos anciens, la réduction de libertés individuelles… Et puis plus rapidement la peur pour notre activité professionnelle. Très rapidement, toutes les marques qui ont continué de communiquer pendant le confinement comme si de rien n’était semblaient complètement déconnectées de la réalité, et cela devenait indécent. Comment dans ces premiers temps continuer à communiquer pendant le confinement ?

Certains d’entre-nous se sont emparés de la crise comme tribune polémique ou militante, parfois en devenant des relayeurs d’informations officielles. Certains ont rebondi en mettant en avant leurs actions militantes et solidaires, en exposant leur supposé opportunisme au jugement de la foule.

J’ai reçu un mail d’une blogueuse que j’affectionne beaucoup, qui s’est fait rapidement descendre parce qu’elle continuait de proposer ses cycles de formation payants. Elle consentait certes à une remise exceptionnelle, mais certains usagers potentiels estimaient que pendant la crise elle aurait dû contribuer à l’effort de guerre en proposant son contenu gratuitement. Elle expliquait fort bien que derrière le cycle de formation, il y avait un travail – et que tout travail mérite salaire – et une équipe. Et que sa mission en tant que chef d’entreprise était d’assurer sa sécurité financière et celle de ses collaborateurs.

Et enfin, certains ont tout simplement arrêté de communiquer pendant le confinement. Faute de moyens financiers ou de supports de communication adéquates, faute d’idées, par culpabilité, faute d’énergie face au caractère extrêmement anxiogène de la crise.

A cette heure nous avons une date de sortie supposée, un calendrier sur lequel nous pouvons nous appuyer. Il est redevenu acceptable de façon très large de communiquer, mais les codes ont changés. Nous devons nous préparer à l’après confinement, à une reprise de nos activités dans un contexte économique difficile, où les codes de la consommation et la saisonnalité seront fortement impactés.

Heureusement, il n’est pas trop tard pour préparer tout ça. On sait que en période de crise, la communication est le premier poste de dépense rogné, en particulier parce qu’il est un des rare variables ajustables par les entreprises. Même si observe une diminution par deux du budget des annonceurs depuis le début de la crise, on constate aussi que les taux d’audience n’ont jamais été aussi élevés. Alors pourquoi est-il si important de conserver une partie de ce budget et de continuer à communiquer pendant les prochaines semaines, et de ne surtout pas attendre la reprise ?

Pourquoi (continuer à) communiquer pendant le confinement ?

Tirer les leçons du passé et déculpabiliser, vous avez le droit de communiquer pendant le confinement !

«Ce que nous a appris la crise de 2008, c’est que les marques ayant cessé de communiquer ont mis des années à revenir aux affaires» Valmier, fondateur de VTscan. […] Couper toute communication pendant six mois dégraderait le taux de notoriété de 39 %*.

Cesser de communiquer pendant le confinement c’est assez simplement disparaître de la circulation et de la mémoire de nos groupes de travail. Dans un contexte ou les esprits sont parasités par un événement dont l’ampleur est inégalée et dont les répercutions sont inconnues, rester présent est un enjeux stratégique de communication à long terme. Il est encore plus primordial de maintenir son réseaux professionnel à flots quand on ne sait pas quand on va pouvoir à nouveau organiser des rencontres en présentiel.

La communication est un moteur de l’économie. Même si pour certaines activités elle fera l’objet d’un cycle de retour sur investissement long, elle vous permet de continuer à maintenir votre activité commerciale.

Pour finir sur cette partie, je pense qu’il n’y a pas de honte à travailler !(dans le respect de la sécurité de chacun) : chaque euro que vous gagnez participe à la survie de votre entreprise, à la protection de vos salariés et à l’économie française de façon plus générale.

Capitaliser sur l’espace-temps du confinement pour repenser votre façon de communiquer

Faire des choses utiles c’est bon pour le moral et pour votre entreprise. Sans céder à l’injonction de réussir son confinement (télé travailler efficacement, se substituer de manière incroyable aux enseignants, professionnels de la restauration et autre animateurs auprès de nos enfants, prendre soins de notre famille, garder du temps pour soi et faire du sport régulièrement…), on peu très simplement faire quelque chose de constructif pour communiquer pendant le confinement, et pas forcément de façon hyperactive. D’un point de vue psychologique, cela vous permettra de reprendre le dessus par rapport à l’état de sidération, de reprendre confiance, de remettre un pied devant l’autre et de vous réapproprier votre activité au regard des contraintes actuelles. Vous aurez le sentiment de maîtriser quelque chose et ça vous fera du bien !

Vous pouvez profiter du confinement pour faire tout ce que vous remettez depuis des années à plus tard en termes de maintenance et de création de contenu. C’est clairement le moment de faire le point avec votre webmaster. Soyons francs, à la reprise vous n’aurez pas le temps de penser à votre communication (et la communication pendant le confinement sera un sujet obsolète…), vous aurez d’autres urgences à gérer.

C’est aussi le moment pour préparer votre stratégie commerciale et votre plan de communication à la reprise. Cela passe par travailler des offres commerciales adaptées, préparer vos messages clés, vos argumentaires commerciaux. Il est certain que les marques ne pourront pas se passer de parler de résilience, d’adaptation (ou pas) de leur modèle économique, du social etc. Il est primordial d’avoir un discours positionné sur l’après.

Cet après qui est très incertain, les hypothèses de scénarios sont nombreuses ! Les marques devront être prêtes à réagir face aux annonces, et construire leur communication en fonction de ces hypothèses pour ne pas se faire déborder. C’est le moment de passer en mode agile et d’imaginer plusieurs scénarios de communication, d’être dans l’anticipation et plus dans la réaction pour gagner en efficacité.

Communiquer pendant le confinement pour rester visible !

Si on pense rapidement aux réseaux professionnels, à mon avis les premières personnes auprès de qui vous devez rester mobilisé sont vos salariés, votre équipe le cas échéant. Sans minimiser la complexité de la situation et les difficultés que vous traversez, il est primordial de garder un lien avec votre équipe. Être régulièrement en contact vous permettra de conserver de la cohésion, de créer un lien spécifique, de montrer que vous êtes concerné par ce qu’ils traversent en étant présent, et en les accompagnant dans leurs questionnements sur la reprise. [Plus d’idées dans le cas n°3]

Dans l’ordre des priorités viennent ensuite les clients. Vous devez leur montrer que vous êtes toujours là, renforcer les liens, prendre des nouvelles, discuter avec eux de la meilleure façon de travailler pendant le confinement ou de comment réorganiser le travail à la reprise. C’est l’occasion de travailler comme des partenaires, de renforcer la confiance mutuelle, et de leur montrer qu’ils peuvent compter sur vous. De là à faire la même démarche avec vos fournisseurs principaux, il n’y a qu’un pas 😉 [Plus d’idées dans le cas n°4]

Vos prospects, vos investisseurs et les influenceurs qui vous suivent aussi ont besoin de vous ! Continuer de communiquer pendant la crise, c’est renforcer votre position en leur montrant que vous n’êtes pas opportuniste, c’est faire la preuve de votre constance et c’est aussi un moyen de vous démarquer de la concurrence.

Communiquer pendant le confinement de façon générale, c’est aussi une façon de dire que vous êtes toujours là, et que vous vous battez pour votre entreprise

Communiquer pendant le confinement pour maintenir votre activité économique et préparer la reprise

Ce n’est pas quand on est au bout du bout qu’il faut communiquer, mais avant. Il y a un moment où c’est trop tard et où on ne peut pas se rattraper. Dans le contexte Covid-19, communiquer pendant le confinement est une stratégie pour rentrer du chiffre d’affaire, mais aussi d’investissement pour la reprise afin justement de ne pas se retrouver avec une trésorerie à zéro et plus aucune solution.

C’est une occasion de faire preuve de créativité et de repenser une partie de votre stratégie de distribution, de réfléchir à votre business model et de proposer de nouveaux produits. [Plus d’idées dans les cas n°1 et 2]

Comment communiquer pendant le confinement et préparer la sortie

Très concrètement à présent, quels messages peut-on faire passer ? Je vous propose 3 pistes et des outils digitaux. L’intérêt de ces outils est qu’ils sont accessibles gratuitement, même s’ils demandent un certain temps de prise en main et un retour sur investissement parfois assez long. Vous pouvez toujours vous faire accompagner par des professionnels sur ces sujets.

Quels messages pouvez-vous mettre en place dans votre communication ?

61 % des français interrogés attendent des marques qu’elles intègrent le contexte du Covid-19 dans leurs créations publicitaires et 68% attendent de l’humour – Etude FreeWheel (Comcast)*

De façon générale, il y a une très forte attente de sens dans les actes !

Adapter votre communication commerciale et vos moyens de livraison dans le cadre de la loi

  • Mettre en place un pick & collect [Plus de précisions dans la question n°6]
  • Proposer des bon d’achats valables à la reprise doublé d’une opération commerciale.
    N’hésitez pas à afficher votre ambition de soutenir les commerces de proximité !
    Pour rappel, la fête des mères aura lieu le dimanche 7 Juin et celle des pères le dimanche 21 Juin.
  • Inscrire votre activité dans des annuaires / catalogues qui référencent les commerçants et artisans – si cela n’existe pas : soyez moteur, demandez à vos collectivités de s’impliquer !
    Grenoble : soutien-commerçants-artisans.fr (propose aussi des bon d’achats)
    Voiron : declicvoironnais.fr
  • Créer des offres exceptionnelles aux personnes exposées au Covid-19
  • Créer une e-boutique

Proposer du contenu institutionnel

Créer du contenu ce n’est pas facile, vous pouvez déjà commencer par vous demander tout ce que vous pourriez faire pour soutenir vos clients dans cette période de crise ?

  • Comment adaptez-vous votre travail au contexte de crise
  • Comment préparez-vous la reprise
  • Communiquer sur vos valeurs

Proposer du contenu qui rend service, pédagogique :

  • Tutoriel / Formation
  • Fiche produit
  • Astuces, bonnes pratiques
  • Livre blanc

Mettre en valeur votre expertise

  • Réalisations
  • Etudes de cas
  • Témoignages clients

Valoriser votre équipe

  • Montrer que votre équipe est mobilisée dans de bonnes conditions de sécurité
  • Garder le lien avec les équipes en arrêt

Quels outils mettre en place pour communiquer pendant le confinement ?

  • Les réseaux sociaux :
    • Comptes, groupes thématiques, messenger de masse, webinar
    • Publications simples, stories, direct, interviews confinées, sondages, dessins humoristiques, journal de confinement, témoignages, jeux
    • Cours en ligne, vlog (blog vidéo)
  • Les applications de réunion
    • Skype, WhatsApp, Zoom, autres solutions indépendantes open source 😉
  • Newsletter
    • Mettre à jour votre base de contact, faire votre première newsletter
  • Site internet (marchand)
  • Votre stratégique : un plan média pour la fin de l’année, vos personna, votre SEO (Search Engine Optimisation = référencement naturel par mots-clés)
  • Les SMS

Prenez le temps d’explorer de nouvelles possibilités !

Continuer à communiquer pendant le confinement tik tok

Les prédictions des spécialistes en réseaux sociaux sont unanimes, malgré la crise. Le format le plus demandé ? La vidéo. Pourquoi ne pas essayer de nouveaux réseaux comme Tik Tok qui sont ludiques et sur lesquels il y a encore de la place pour l’innovation ?

Foire Aux Questions

1/  Comment utiliser Facebook, Instagram et l’E-mailing ?

Typologie d’entreprise : Petit commerce à forte saisonnalité (été)

Produits : Soins à la personne + vente de produits associés

Typologie de clientèle : Féminine

  • Utiliser Les réseaux sociaux pour donner des conseils tant que les clientes ne peuvent pas revenir à la boutique. Si vous avez un site en ligne : rédigez des articles et les relayer sur les réseaux sociaux
  • Monter une offre spéciale déconfinement pour les 10 premières à prendre un rendez-vous, pourquoi pas proposer une offre spéciale pour un métier exposé ? Bon d’achats sur produits été, un offre achetez-maintenant et soyez prioritaire à la reprise
  • Commencer à présenter les produits / prestations de l’été
  • Une belle newsletter à vos clientes avec tout ce contenu pour être certaines qu’elles l’ont bien reçu et en premier !
  • Se référencer dans les annuaires locaux

2/ Comment continuer à vendre alors que les livraisons sont très lentes voir n’arrivent pas ?

Typologie d’entreprise : Artisan

Produits : Produits originaux fabriqués en recyclant des biens de consommation courant

Typologie de clientèle : Femme cadre 40N zéro déchets

  • Informer les clientes des délais de livraison pour que l’activité commerciale se fasse en plein conscience
  • Continuer à communiquer sur les valeurs du projet et comment il s’inscrit durablement dans le renouveau économique attendu par certains (décroissance, autonomie, écologie, up-cycling etc.)
  • Développer les communication « lifestyle » pour montrer l’usage possible des produits
  • Développer les prestations à travers la vidéo : tutos, cours, formations

3/  Comment garder du lien avec les personnes en chômage partiel ? Quelles infos données et quelle transparence afin d’être honnête mais non alarmistes ? Comment mesurer le stage de chaque collaborateur dans cette situation de changement ?

Typologie d’entreprise : PME

Produits : Produits de grande consommation issus de la métallurgie

Typologie de clientèle : Les salariés

  • Mettre en place des réunions en visioconférence 1x par semaine en petits groupes pour faire le point avec chacun, créer du lien et rompre l’isolement – créer des groupes différents chaque semaine
  • Créer un projet commun : chacun envoie une photo de son confinement, un montage vidéo ou chacun est filmé a capela sur une musique rigolote etc… L’idéal est d’impliquer les salariés et de leur demander s’ils ont des idées !
  • Recueillir les questions et ne communiquer que les informations officielles, et surtout pas à chaud
  • Mettre en place une newsletter hebdomadaire émanant de la direction qui répond aux questions des salariés
  • Mettre en place un baromètre pour mesurer leur niveau d’anxiété / acceptation de la situation : sondage hebdomadaire anonyme
  • Communiquer le plus rapidement possible sur l’agenda de sortie : préparer plusieurs scénarios avec la direction et prévoir une réunion globale avec un outil type ZOOM ou chacun pourra poser ses questions.

4/ Comment capter l’attention des dirigeants d’entreprise qui sont en activité partielle et qui ont beaucoup de soucis opérationnels immédiats et peu de temps à consacrer aux fournisseurs ?

Typologie d’entreprise : AE

Produits : Prestation de service

Typologie de clientèle : Patrons, acheteurs dans l’industrie et les collectivité

Comme proposé plus haut, prenez le temps de prendre des nouvelles. Mais parfois il est peut-être plus approprié en termes de timing de dissocier le discours commercial, en envoyant un mail ou en prenant un rendez-vous spécifique. Dans la forme, dites tout de suite au dirigeant ce qu’il risque à la reprise s’il n’a pas mis en place votre solution. Expliquez lui aussi que mettre en place votre solution maintenant, c’est un soucis en moins et un bénéfice substantiel à la reprise. Rappelez toujours, enfin pourquoi vous êtes la personne la mieux placée pour mettre en place votre service 😉

5/  Comment communiquer quand clairement, face aux difficultés entrepreneuriales et personnelles, le cœur n’y est pas ?

Oui, communiquer pendant le confinement c’est très compliqué, pour les raisons que nous avons déjà évoqué. Avancez petit à petit, commencez par les choses simples et facile, une visio avec des collègues, un coup de fil à votre client préféré, une information importante relayée sur vos réseaux sociaux. Il s’agit non pas de se mettre la pression, mais bien de reprendre la main, une certaine forme de contrôle et d’essayer de tirer du positif de la situation.
A défaut, si ce que vous mettez en place ne fonctionne pas à la hauteur de vos espérances, cela vous permettra d’affiner votre projet de communication et de lui faire gagner en efficacité !

6/ Puis-je organiser une livraison à domicile ou un pick & collecte pour une activité non alimentaire ?

Si il est convenu que certains biens de consommation sont passés dans la catégories des denrées essentielles, je vous laisse prendre connaissance de l’article de la rédaction de France 3 Normandie : 175€ le pot de peinture, amende comprise, qui met très bien en avant le paradoxe actuel sur le sujet.

Si vous avez d’autres questions, surtout n’hésitez pas à me les poser, je me ferais un plaisir d’y apporter des éléments de réponse, si besoin d’en discuter avec vous, et de compléter cet article.

D’ici là portez-vous bien !

*Source pour les chiffres / citations : Stratégie 20200415

10 trucs à faire pour améliorer votre site internet wordpress

10 trucs à faire pour améliorer votre site internet wordpress

La visibilité de votre site internet est un enjeu crucial de votre stratégie de communication. Et souvent un des sujets pour lesquels on a pas trop le temps (on procrastine quoi :D). Hé oui, comme c’est un peu technique, ça demande de se replonger dans les méandres de WordPress à chaque fois et Pfuuuuuuuu Grrrrrrrrrr Aaaaaaaaaaaaarg à chaque fois quoi 😀 Bref. C’est le moment idéal pour vous y mettre.
Alors oui depuis quinze jours vous avez l’impression que votre matière grise a la consistance d’une gelée verte anglaise, mais justement ! Faire chaque jour une petite tâche utile et la réussir va vous faire le plus grand bien. Au moral d’abord, et à votre site internet ensuite ! Alors il est grand temps de profiter de votre prochaine pause de maitre.sse assitant.e pour faire ce que vous remettez à plus tard sur votre site internet !
Je vous propose une série de 10 missions, pas trop techniques, à réaliser sur votre site internet WordPress. La plupart de ces missions valent aussi pour les autres CMS !

1. Mettre à jour les mentions obligatoires sur votre site internet

Votre site internet comporte une page ou une section contact. Sinon dépêchez-vous de le faire :D. Donc vous collectez des informations personnelles. La mission n°1 consiste à créer ou mettre à jour vos mentions légales.

Que contiennent les mentions légales d’un site internet ?

Vous trouverez sur le site suivant les mentions légales obligatoires à faire figurer sur votre site selon votre situation : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31228
Je vous conseille vivement de ne pas faire appel à un générateur automatique qui va vous pourrir le code de la page. Il vous suffit simplement de mettre les informations demandées dans l’ordre avec un niveau de rédaction minimum.

Où positionner les mentions légales sur votre site internet ?

Ensuite, vous devez les rendre accessibles. Je vous recommande de faire apparaître le lien vers votre page mentions légales dans votre pied de page ou votre zone de widget.

RGPD – Règlement Général sur la Protection des Données

Entrée en vigueur en 2018, le règlement général sur la protection des données émis par le parlement européen et le Conseil de l’Union Européenne à pour objectif d’harmoniser la gestion de la collecte et du traitement des données dans les pays de l’UE. Vous trouverez le texte complet ici : https://www.cnil.fr/fr/reglement-europeen-protection-donnees.
Sont concernées toutes les entreprises qui gèrent, stockent et déplacent des données personnelles (clients, fournisseurs, salariés, etc.)
Vous trouverez des exemples de notices d’information sur le site de la CNIL : https://www.cnil.fr/fr/rgpd-exemples-de-mentions-dinformation

Ou positionner votre notice RGPD sur votre site internet ?
Je vous conseille de mettre la notice RGPD à la suite de vos mentions légales et de nommer votre page « Mentions légales et RGPD »

Pour conclure : vous êtes au top côté obligations pas fun ! N’oubliez pas de créditer les auteurs de vos visuels si ce n’est pas vous, et d’activer la petite mention qui va bien aux utilisateurs de votre site si vous utilisez des cookies.

2. Améliorer vos illustrations, images et autre schémas sur votre site internet

Mission n°2 : faire de vos images des alliées de votre référencement. Trop souvent les images sont traitées avec légèreté, et pourtant elles peuvent pourri votre site autant que le booster. Cette mission peut vite s’avérer fastidieuse, alors je l’ai découpée en 2 parties pour ceux qui font une mission par jour, sinon pensez à lire la suite avant de vous lancer dans cette mise à jour 😀

Etape 1 : (re) nommer vos images correctement.

Imaginez, vous vendez des baignoires bleues, et la photo de votre produit s’appelle IMG001256856943.jpeg. Si un internaute cherche baignoire bleue, au moment de scanner le nom de votre photo, pensez-vous que google va trouver une correspondance avec les mots de la recherche ? Sans plus attendre la réponse : non. Par contre si la photo s’appelle baignoire-bleue-votre marque.jpeg, alors oui votre référencement naturel sur cette recherche va monter. C’est une étape clé du référencement de votre site, donc réfléchissez bien aux mots-clés que vous souhaitez mettre en valeur à cette étape.
Là si vous venez de réaliser qu’il faut réimporter toutes les images de votre site je suis vraiment vraiment navrée, mais faite le. Ça va être top ensuite.

Etape 2 : travailler la taille et le poids de vos photos.

Sur internet il ne sert absolument à rien de mettre des photos en très très haute résolutions, ou des photos énormes en poids, cela ne fera que ralentir votre site et cela risque même de dégrader l’affichage des visuels.
Privilégiez le format .jpeg en général. Si vous utiliser une base de couleur très simple vous pouvez opter pour du format .gif, et si vous avez une composition avec des transparences, utilisez le .png
Concernant la taille des visuels, vous pouvez vous servir de l’outil de retouche de WordPress pour les recadrer et les redimensionner.
Le truc ultime pour vérifier la vitesse de chargement de votre page : https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/

Une fois ces étapes réalisées, défoulez vous avant de passer à la troisième 😉

3. Ajouter du contenu alt dans les images de votre site internet

Mission n°3 : ajouter des mots clés et des descriptions dans les champs texte alternatif et description. A nouveau c’est un moyen d’indiquer à Google quel est le sujet de votre article et de référencer du contenu sur vos mots clés.

Capture d’écran : champs à remplir pour une image.

4. Ouvrir un compte Google Analytics pour étudier le trafic sur votre site internet

Un sujet hot le compte Google Analytics ! Et oui mais bon. N’attendez pas d’aide divine sur le sujet, vous devez maîtriser deux ou trois données sur le trafic de votre site web, histoire de voir quand même si vos articles et votre positionnement fonctionnent.

Pour commencer, intéressez-vous à l’évolution de votre trafic semaine par semaine avec des données simples :

  • Le nombre de visiteurs uniques sur votre site / par page sur une période donnée
  • Heures de visite de votre site
  • Les données démographiques selon votre produit
  • Les données géographiques selon votre produit

Comment mieux prendre en main Google Analytics ?

Soyons francs, cet outil est assez ouf. Pas dans le sens cool du terme. Pour aller plus loin et optimiser votre usage de Google Analytics sans passer une certification Google, je vous suggère deux pistes :

ameliorer-votre-site-internet-wordpress-plateforme-Google-marketing
Capture d’écran : plateforme marketing Google

C’est le bon moment pour mettre en place un joli tableau de bord pour suivre tout ça !

5. Ouvrir un compte Google Search Console pour étudier les requêtes de votre site internet

Pour cette mission pas de panique ! Vous repartez de votre compte Google Analytics, vous allez dans l’onglet « Search Console » et vous câblez les deux. Vous aurez ensuite accès à un outil assez dingue : les requêtes.
Ce sont les recherches tapées dans Google qui font apparaître votre site. Clairement ça réserve des surprises !

Le tableau se décompose de la façon suivante :

  • Requête : la recherche sur Google ayant déclenché l’impression de votre site sur l’écran de l’internaute
  • Clic : le nombre de clic généré sur le lien de votre contenu à partir de cette recherche
  • Impressions : nombre de fois ou le lien vers votre contenu a été « vu » sur un écran
  • CTR : Taux de clic par nombre d’impression
  • Position moyenne : votre position dans google sur cette requête (on vise au moins la 3e, aller, aller !)

Pourquoi utiliser la Search Console ?

Parce qu’avec cet outil vous allez pouvoir :

  • Vérifier le fonctionnement de votre stratégie SEO : si les requêtes sont très différentes de vos mots clés, vous êtes clairement à côté de votre objectif et vous devez consolider votre stratégie SEO en produisant des articles appropriés.
  • Vous donner des opportunités de contenu : si les requêtes tournent autour de votre sujet mais pas trop, et ne génèrent aucun clic, vous avez du travail de rédaction : au boulot !

6. Installer le plug-in YOAST sur votre site internet

C’est simple, rapide et gratuit, en tout cas la version de base gratuite est déjà un outil de travail puissant. Yoast c’est un peu le plus-in magique qui vous permet d’optimiser un article pour le référencement SEO sur un site wordpress. En plus il y a un côté hyper ludique à essayer de passer tous les indicateurs au vert – mécanisme de la récompense quand tu nous tiens 😀 Du coup ça donne aussi un énorme sentiment de satisfaction 😀

Que fait YOAST pour votre SEO ?

Yoast vous permet d’optimiser le SEO de votre site internet wordpress : vous lui donnez votre mot clé (requête cible) par article, il vous donne les corrections à apporter pour l’optimiser, tout en vous permettant de retoucher vos métadonnées avec un aperçu de recherche Google,ainsi qu’une analyse SEO : nombre de caractères, densité du mot clé dans le texte, maillage avec les autres contenu du site, méta-description des images etc.

Yoast vous aide aussi à rédiger correctement vos articles sur votre site internet wordpress ! Ce volet de l’outil est un peu plus difficile à utiliser parce qu’il requiers de reprendre la structure même de votre texte : longueur du texte, longueur des phrases, mots de transition, voix passive, titres etc. Mais c’est un super moyen d’améliorer sa web plume !

Il ne vous reste qu’à optimiser le contenu déjà publié pour lequel le trafic n’est pas au top (analyse à faire sur Google Analytics ;)) ATTENTION : si le trafic est au top surtout pas touche, vous pouvez faire plus de mal que de bien !)

7. Ecrire un article sur …. [spoiler, on parle du confinement :D]

… Tout ce que vous pouvez faire pour vos clients pendant le confinement ! Vous avez remarqué comme en ce moment tout le monde traîne sur les réseaux sociaux ? Et oui, faute de contacts réels on a besoin de nos espaces sociaux virtuels 😀
Pas simple de conserver le lien avec sa clientèle entre le choc de la situation, la nécessité de s’occuper de sa famille, de sauver son emploi, de gérer le stress… Rester en lien avec la communauté en discutant business comme si de rien n’était c’est compliqué pour beaucoup d’entre nous. Pas envie aussi de « profiter » de la situation…. Sauf que, l’actualité est bien là, et ce n’est pas parce que vous vous adaptez que vous brûlerez en enfer. Montrer aussi que votre entreprise est encore dans la place ! Il n’y a pas de raison de s’arrêter, mais vous pouvez adopter une approche utilitaire ou pédagogique pour votre communauté, elle sera vivement appréciée !

Saisissez l’occasion de mettre vos compétences au service de la communauté, de faire de la pédagogie sur votre projet. Ce type d’article vous permet aussi de mettre en valeur votre expertise et votre savoir-faire.

8. Faire un persona

Globalement votre personna est votre client idéal. On utilise le terme persona pour désigner une approche psychologie / besoin de la définition client dans le cadre d’une stratégie d’Inbound Marketing (Définition complète :  https://www.definitions-marketing.com/definition/inbound-marketing/. Mon avis c’est que n’importe quelle entreprise, qu’elle que soit sa taille, peut mettre en place une définition de ses cibles avec un persona.
Vous trouverez une définition plutôt pas mal ici : https://www.definitions-marketing.com/definition/persona-en-marketing/

Sans spoiler la mission n°9, surtout travaillez bien :

  • Les problématiques de votre persona
  • Les points de douleur de votre persona
  • Ses objections
  • Comment votre produit répond à ses besoins

Combien devez-vous créer de persona en tout ?

N’hésitez pas à créer plusieurs persona. En B to B sur un cycle de vente long par exemple, on recommande de créer un persona par décisionnaire identifié dans le processus d’achat, à fin de créer du contenu spécifique à chaque décideur ! Vous devez avoir une approche orientée besoin en contenu pour identifier vos différents persona.

9. Rédiger une FAQ

Pour rappel une stratégie Inbound identifie 4 phases : ATTIRER – CONVERTIR – ENGAGER – FIDÉLISER La stratégie consiste à produire du contenu adapté à votre persona pour chaque phase. Evidemment le blogging est un des outils indispensable. Je vous propose donc comme mission n°9 de rédiger une jolie FAQ pour répondre aux problématiques de votre persona !
Cette FAQ peut à la foi servir dans votre phase d’attraction, pour améliorer le référencement de votre blog et pour servir la phase de découverte, mais elle peut servir dans la phase d’évaluation de votre prospect, pour l’aider à comparer les différentes approches à produit équivalent.

Comment commencer une FAQ ?

Vous pouvez assez simplement contacter vos clients actuels, vous appuyer sur les questions posées lors de vos rendez-vous commerciaux, les commentaires sur les réseaux sociaux etc.

Exemple de FAQ pour une formation professionnelle :
https://www.perledecouture.fr/mes-prestations/particuliers/formation-professionnelle

A optimiser avec YOAST évidement 😉

10. Faire un planning de publication pour votre site internet jusqu’au mois de décembre !

Promis c’est toujours plus simple avec un planning, au moins vous savez ce que vous avez à faire et vous pouvez vous organiser. Pour construire votre planning c’est simple, il vous faut un tableau Excel. Ou un Trello pour les équipes Perso je suis une immense adepte d’Excel pour construire mes tableaux, mais une fois le plan d’action cadré, j’utilise Trello avec les équipes. C’est une solution de gestion de projet top, visuelle et encore une fois, la version gratuite est très complète pour un usage basique.

Comment choisir vos sujets ?

Facile 😀 Vous pouvez parler de vos produits (attention pas que…), de vos valeurs, des trucs et astuces, faire des études de cas, présenter votre équipe, la météo ou une journée mondiale… Les sources d’inspiration sont infinies, tant qu’elles sont choisies de façon stratégiques pour répondre aux différentes attentes de vos persona !

Devez-vous uniquement produire du contenu écrit ?

Il semblerait que la vidéo se fasse encore la part belle en 2020 😀 Mais ne délaissez pas les formats écrits. En tout cas, n’oubliez pas de mixer stratégie de contenu sur votre site internet WordPress avec votre stratégie sur les réseaux sociaux !

Comment bien préparer un salon professionnel B to B ?

Comment bien préparer un salon professionnel B to B ?

Vous participez à un salon professionnel B to Bdans quelques mois ? Je vous propose aujourd’hui de jeter un coup d’œil au plan de formation que j’ai conçu spécialement pour les équipes qui veulent passer un cap dans leur stratégie événementielle, pour les chef.e.s d’entreprise qui se retrouvent confronté.e.s pour la première fois à un salon international, pour toutes celles et ceux qui pensent rentabilité.

Je considère qu’il y a 6 étapes fondamentales pour optimiser sa participation à un salon professionnel BtoB et rentabiliser sa stratégie événementielle.

  1. Comment fonctionne un salon professionnel BtoB national ou international
  2. Stratégie événementielle : comment préparer un salon professionnel sur un an
  3. Concevoir, aménager et animer son espace d’exposition sur un salon professionnel
  4. Utiliser le salon professionnel comme levier de communication et planifier ses actions
  5. Monter un budget prévisionnel et ajuster ses objectifs de rentabilité sur un salon professionnel
  6. Gérer les flux de personnes et de matériel engagés sur un salon professionnel

Comprendre comment fonctionne un salon professionnel BtoB national ou international

Quels sont les différents acteurs dans l’organisation d’un salon ?

Avant de se lancer dans un projet de salon professionnel, il est important de bien comprendre le fonctionnement des organisateurs et de leurs prestations – qui somme toute est le même, quel que soit le lieu et la durée du salon – Mais aussi des différents acteurs internes tels que les fournisseurs ou les cluster. Cela permet de travailler plus vite et plus efficacement.

Comment gérer son temps de préparation pour un salon ?

Un projet de participation à un salon prend du temps à organiser. Oui, mais combien de temps ? Cela dépend évidement de votre projet, mais il y a quand même un moment ou la situation devient critique. Pas irrécupérable, mais critique. Et cette variable impacte votre succès comme votre budget. Il est nécessaire de prendre la bonne mesure du temps à allouer à la réalisation de votre projet.

Mobiliser son équipe

Et puis pas de salon sans équipe, même petite ! Organiser sa participation à un salon c’est aussi manager et motiver les personnes qui se lancent avec vous, pour en faire des moteurs de votre projet.

Stratégie événementielle : comment préparer un salon professionnel sur un an ?

Définir ses objectifs

Aller sur un salon, mais savoir pourquoi. Participer à un salon doit être une réponse à un ou plusieurs enjeux de votre entreprise. Il s’agit donc de fixer des objectifs qui soient en adéquation avec les problématiques et la stratégie de votre entreprise.

Choisir ses salons, monter un dossier de participation

Le module aborde aussi la question du choix des salons. Les propositions ne manquent pas, mais comment choisir entre la grande messe internationale et l’événement local ? Comment monter un dossier exposant ? Comment choisir son emplacement ?

Travailler sa base de contact

Une fois les bases posées, votre projet ne peut pas démarrer sans cet outil, le premier levier de votre réussite: la base de contacts.
Je n’argumente même pas. Vous savez que, de toute façon, vous devez y passer 😀

Concevoir, aménager et animer son espace d’exposition sur un salon professionnel

Scénariser l’expérience visiteur sur le stand

Le stand est la première vitrine de votre entreprise sur un salon. Quel que soit le nombre de m² et d’angles dont vous disposez, il est absolument incontournable puis-qu’il sera le point de rendez-vous de vos visiteurs. Mais l’expérience commence bien en amont du salon !

Aménager son espace d’exposition

Aménager un espace brut n’est pas si facile. Je trouve l’exercice encore plus difficile quand on a la chance de partir avec un cluster : Comment se distinguer dans la masse ?! On peut effectivement aller à la facilité et louer du mobilier standard. Ou décider d’investir de façon durable – et pas forcément onéreuse – dans du mobilier sur-mesure.

Comment utiliser un salon professionnel comme levier de communication, et planifier ses actions

Votre stratégie de communication autour d’un salon est le deuxième levier pour atteindre vos objectifs. Participer à un salon requiert de mettre en place des moyens médias en amont, pendant et à postérioris de l’événement, mais cela implique aussi – souvent – une mise à niveau de vos supports de communication déjà existants. Oui, on parlera d‘inbound marketing, de personna et de stratégie de contenu 😀
Si vous n’avez pas toutes les compétences en interne, il faudra également faire appel à des sous-traitants et travailler que l’intégration de partenaires extérieurs à votre équipe pour ce projet.

Points abordés :

  • Le print
  • Les médias digitaux
  • Le hors-média
  • Vos sous-traitants sont vos amis 😉

Monter un budget prévisionnel et ajuster les objectifs de rentabilité sur un salon professionnel

Le nerf de la guerre ! Pour mesurer la rentabilité de votre projet, il faut prendre en compte l’ensemble de vos dépenses. Pour atteindre vos objectifs, il faut décider d’une stratégie de moyens, et l’ajuster 🙂
Bref il faut maîtriser son budget, et si possible ne rien oublier.

Points abordés :

  • Préparer un budget consolidé
  • Techniques de sioux pour réduire les coûts

Apprendre à gérer les flux de personnes et de matériel engagés sur le projet sur un salon professionnel

Ce module est dédié à tous ceux qui pensent qu’en ayant réservé les billets de train et l’hôtel le plus gros du job est fait !
Mais quand même, au cas ou, téléchargez la check-liste pour ne rien oublier 😉

Prêt.e à vous lancer dans l’aventure ?

Si je m’appuie principalement sur mon expérience à l’international dans l’industrie et les nouvelles technologies, j’ai pu constater sur un projet BtoC à l’échelle départementale, que l’application de ces règles élémentaires était tout à fait pertinente, voir essentielle :D, et donnait un professionnalisme très apprécié par les visiteurs à l’organisation et aux exposants.
Il s’agit, encore une fois, de définir ses objectifs et sa stratégie de moyens !

Quoiqu’il en soit, je vous souhaite un très très bon salon, un énormissime événement, une soirée de folie. Pour ma part cela fait parti des moments que je préfère. C’est assez dingue, hyper stratégique, épuisant, festif, sportif… bref, une dinguerie que j’ai hâte de partager avec vous !

Pin It on Pinterest