Rejoignez la communauté Let Your Event Rocks, la newsletter indispensable pour préparer votre prochain salon !

Si vous voulez plus de conseils pratiques pour préparer votre prochain salon,

Si vous aussi vous voulez participez à cette grande réflexion autour de l’événementiel et de l’environnement

En vous abonnant à la newsletter, vous recevez deux fois par mois des articles pratiques et engagés. On parlera stand, goodies, stratégie de communication, prospection commerciale, fringues, réseaux sociaux, écologie, économies, plaquettes… Bref tout ce qui touche à la réussite de votre projet, tout en adéquation avec les enjeux de notre temps !

Cet article repose sur une vraie question de fond beaucoup plus vaste : peut-on – comment – être prise au sérieux en cassant les codes pour une femme ?
Je pense que l’habit ne fait pas la bonne sœur, mais plutôt que l’habit est chouette armure pour affronter le monde extérieur, un medium d’expression et d’empowerment.
Est-ce que mon genre, ma coupe de cheveux, mes tatouages, et mes baskets affectent mes compétences ? Non, au contraire. Ils me donnent confiance en moi. Me réduire à ça serait une erreur mais soit, personne n’est parfait.e 😉

Quels sont les enjeux derrière votre style vestimentaire sur un salon ?

  • Être reconnue : en matière de personnal branding, le look est un outil puissant. Le fait de se créer un « dress code » ou tout autre forme de gimmik* facilite votre identification, vous permet d’être reconnue facilement.
  • Être vue : votre tenue vestimentaire vous permet d’attirer le regard dans la foule sans forcément avoir besoin de parler fort ou de vous mettre à poil. Comprendre en sous texte que quelque soit la surface de peau que vous montrez, faites-le pour vous, pour vous sentir à l’aise, et pas pour appâter le chaland comme un bout de viande.
  • Créer des points d’encrage avec votre cible : oui en faisant le choix de vous distinguer vous allez forcément susciter l’adhésion de certain.e.s et le rejet chez d’autre (sans pour autant qu’on vous jette des œuf pourris hein, on se calme). Bref vous sortez de la zone grise et c’est tant mieux ! Vous allez de fait attirer des gens qui sont en phase avec votre apparence, votre attitude et vos codes, des gens qui entrent en résonnance avec votre apparence. Vos choix vestimentaires peuvent être un bon moyen de parler de vous implicitement, de montrer vos influences par des références discrètes. Cela fera un tri bénéfique autour de vous et vous permettra de travailler avec des personnes plus alignées avec votre univers

Quelles couleurs choisir ?

Grand débat. Le bleu, le noir, le blanc, le gris et les différentes nuances de beige sont tout à fait consensuelles dans la majorité des milieux professionnels. Ces couleurs sont universelles quel que soit votre business et ont un ancrage fort dans beaucoup de codes salon.
Si vous choisissez une base monochrome, mode conseil est de trouver une pièce qui se démarque, un peu plus originale, ou un accessoire de couleur vive pour contraster et interpeller.

Quid de la symbolique des couleurs pour les vêtements ?

Pas de vérité vraie, l’interprétation des couleurs varie fortement d’une culture à l’autre. Signe de pureté en occident, le blanc et la couleur du deuil en Chine et en Palestine. Cet article du journal Le Monde propose un petit florilège d’indélicatesses culturelles.

Pour aller plus loin sur le sujet je vous propose un article qui compile rapidement (mais efficacement puisqu’il renvoie à ses sources) la différente interprétation que l’on peut faire de la personnalité d’une personne en fonction de la couleur de ses vêtements en occident.

Connaissez vous le fameux « effet robe rouge » ? Cette fiche Wikipédia très documentée, rend compte de plusieurs études sur le sujet. Malgré les biais observés dans certaines études, les médias féminins s’emparent régulièrement du sujet et contribuent à sa diffusion. Alors la robe rouge vecteur de puissance ou de sex appeal ? En tout cas le rouge est un parti pris très fort, à faire en pleine conscience !

Existe-t-il une tenue idéale pour un salon ?

Non, mais il y a un certain nombre de recommandation à suivre ! Déjà on évite à tout prix la combi pantalon. Bien que sublime, ce must to have de votre garde-robe est à bannir pour des raisons pratiques. Avez-vous vraiment envie de vous retrouver à poil aux toilettes en train d’éviter de faire traîner votre unique fringue par terre ? Bref.
La robe c’est super pratique paracerque c’est une pièce unique et que ça fait une problématique d’assortiment de moins. En revanche, qui dit robe dit collants en hiver, n’oubliez pas d’emporter une deuxième paire de secours, c’est si vite filé ces machin là !

Jupe ou pantalon ?

Peu importe, tant que la pièce a des poches et que vous pouvez bouger librement. Le problème des fringues trop ajustées c’est qu’elles peuvent entraver vos mouvements et carrément vous faire mal ! Pensez à ce moment où vous allez devoir ouvrir un carton au sol, monter un kakémono ou accrocher un poster en haut d’une cloison, présenter un produit en réfléchissant à la meilleure façon de libérer votre ventre d’un pantalon trop serré… Visualisez vous au fond du hall F vous rendant à la conciergerie de l’accueil…

Que porter en haut ?

Même consigne, des poches, et faites vous plaisir ! Pour ma part je privilégie les matières synthétiques un peu amples, pour éviter les traces de transpiration. J’aime avoir une veste avec des poches, un gilet, et une chemise… bref j’ai adopté la technique du layering pour faire face aux différents changements climatiques !
Je trouve aussi que rien de tel qu’une veste originale pour pour pimper une tenue sobre.

Les chaussures

Bon pas de mystère, bannissez les escarpins et tout ce qui ressemble de près ou de loin à un instrument de torture pour vos pieds et votre dos. Comprenez les talons de plus de trois centimètres et les bouts pointus. Vous allez rester plusieurs jours debout à piétiner, prenez soins de vous et concentrez vos forces dans votre démarche commerciale !
Et puis, pas de chaussure neuves. Jamais. Vous pouvez vous procurer des produits assouplissants pour le cuir chez les cordonniers ou des vieux journaux humides. Il paraitrait que ça fonctionne.
Malgré tout, une paire de chaussures fidèle peut quand même vous faire des ampoules, je vous rappelle que là on est sur un cas d’usage intensif !
Question chaussures plates vous avez ensuite l’embarras du choix, des chouettes mocassins aux sneakers en passant par les derbies et les boots légères. Je vous déconseille les bottes et les boots type Doc Martens, à cause du poids et de la chaleur. Avoir chaud ou froid au pied c’est tout aussi désagréable.
Quoi qu’il en soit, vous aurez quand même mal aux pieds. Vous pouvez d’ores et déjà prévoir une boite de pansement double peau (à poser en avance sur les zones de frottement, autant éviter le trou à l’os avant d’agir…) et vous procurer des semelles en gel pour soulager les talons, le must étant carrément de faire faire des semelles sur-mesure chez votre podo-orthésiste préféré.e !

Pourquoi des poches au fait ?

Pour ranger des trucs pardi ! Cartes de visites, portable, clé de vestiaire, carte bleue, vos mains (Adoptez une petite pose décontractée « mains dans les poches œil attentif » pour vous donner une contenance plutôt que de croiser les bras ou de faire défiler votre feed instagram à l’infini ;)). Avez-vous remarqué que la plupart des hommes ont à peine un portefeuille planqué quelque part dans leur tenue, sans déformer leurs fringues ?!

Les accessoires

Un petit sac pour mettre votre portable, votre CB et vos cartes de visite. Une chouette montre pour ne pas rater vos rendez-vous. Pensez à récupérer auprès de l’organisation une pochette en plastique à accrocher au tour de cou du salon pour mettre les papiers qu’on vous donne.
J’ai un crush personnellement pour les foulards type carré de soie. A la ceinture, dans les cheveux ou autour du cou, il est super facile de détourner le petit côté BCBG tout en donnant une touche chic à sa tenue.
En faisant ma petite enquête, j’ai relevé de chouettes idées : un collant à motif, des lunettes flashy, des bijoux ornementaux, un joli rouge à lèvre, une ceinture originale, des chaussettes décalées… On en revient au personnal branding, à l’intérêt du gimmick* et à ce que votre tenue livre de vous.

Parce qu’il faut bien conclure mais que le débat est ouvert…

Lorsqu’on est en confiance et convaincue par ses capacités, notre posture et notre attitude bougent et font bouger les gens autour de nous, dans notre sens. Mon point de vue sur la vie est qu’il est bon de faire bouger les lignes. Sur la question de la tenue vestimentaire, il n’est pas non plus question de vous pousser à sortir des codes de votre milieu, mais de vous livrer un parti pris qui vous permette de vous les réapproprier et de jouer avec, et pourquoi pas de les détourner. Chaque métier / milieu implique une certaine posture qu’il n’est pas question de transgresser impunément.

Gardez à l’esprit que d’une part cet article a été rédigé en faisant appel à mon expérience des salons btb de type industriel, biotechnologies, pharma etc. Certains propos ne sont pas pertinents si vous allez exposer sur une convention de tatouage, un salon du bien-être, une foire agricole ou un Comic Con. Et que d’autre part, sur un salon vous aller réaliser une performance physique sur plusieurs jours et que vous aurez besoin d’être au top tant moralement que physiquement. Et quand on est bien dans ses fringues, je ne vous fais pas un dessin, on a la confiance !

Je vous invite à partager vos plus beaux look salon avec le #HTDOTS (How To Dress On a Trade Show, on ne risque pas de se le faire pique comme ça :D)

*Dans le langage courant, un gimmick est une tournure de langage, de comportement ou de comédie récurrente, propice à identifier intrinsèquement son auteur [Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gimmick]

Pin It on Pinterest

Share This