“Pour accomplir de grandes choses, deux éléments sont nécessaires : un plan, et pas tout à fait assez de temps.”

Leonard Bernstein

Un de mes truandages préférés pour rendre un projet dans les temps consiste à me fixer un délais de réalisation assez court. Et, parfois, pour le tenir je dois le rallonger 😀. Mais toutes les DLine ne sont pas mobiles, et celle de mon histoire encore moins : quand une entreprise participe à un salon.

Evénement phase 1 : LA CRISE
Ou cet instant pas magique où vous vous rendez compte que là, ça va être chaud !

Pour bien comprendre la crise que vous affrontez, revenons un peu en arrière :

Pourquoi avez-vous décidé de participer à ce salon ?!

Il y a quelques mois, vous avez versé un acompte pour participer à un salon. Pas une foire locale, non. Un salon, avec des entreprises qui viennent du monde entier, une allocution du Président de la République, des villages Régions, French Tech, French Fab, BPI, une couverture médiatique énorme… bref. Un gros (très gros) événement.
Vos objectifs ? Séduire vos prospects, mettre en valeur vos clients et vos partenaires, faire de la veille chez les concurrents, et en profiter pour travailler votre image de marque sur les réseaux sociaux.

Vous savez que votre présence à ce salon est indispensable pour les acteurs de votre secteur qui comptent, mais franchement, dans le fond, vous pensez que c’est de l’argent jeté par les fenêtres. La photo pour les réseaux sociaux à plusieurs milliers d’€ et 10 likes. Vous voyez déjà votre commercial en train de se pétrifier, appuyé à un comptoir en formica blanc, tentant vainement de dissimuler vos plaquettes aux photos réalisées au portable, le tout sur fond de moquette bleue et d’un yuca en plastique.
Il se peut que de fait, vous ayez remis à plus tard [occulté soyons francs…] l’organisation de cet événement. 

Mais depuis quelques jours le doute vous assaille. 

Votre entreprise est à une période charnière, vous avez besoin de gagner en visibilité, de recruter de nouveaux clients, d’investir de nouveaux marchés…c’est peut-être le bon moment pour augmenter votre implication dans ce type d’action. 

Seulement voilà… L’événement est dans moins de 60 jours, et rien n’est prêt ! Bref il y a urgence à s’y mettre, il ne vous reste pas tout à fait assez de temps pour réussir cet événement et le rentabiliser.

Pour votre événement vous avez besoin d’un plan !

On commence par repenser les objectifs !

Le plus important est de définir vos objectifs sur ce salon, pour mettre en place un plan d’action qui, dans le temps imparti, réponde au mieux à vos objectifs et respecte votre budget !
Au minimum vous aurez besoin :

  1. D’un stand à votre image, de documents, de mobilier, et d’une sérieuse réflexion sur le parcours visiteur [si si, même sur 8m² on pense au parcours visiteur, a bas la dictature de la banque d’accueil et du présentoir à plaquettes !]
  2. De mobiliser votre équipe dans l’urgence autour d’un projet d’animation commerciale qui vous permette de rentabiliser votre projet. 

Idéalement il faut aussi se poser la question de la communication externe en amont, pendant et après le salon, de la charte visuelle, de la couverture sur les réseaux sociaux… Une foule de « détails » qui permettent de gagner en visibilité et en professionnalisme. Il serait dommage qu’on puisse penser que vous faire les choses à l’arrache !

Pour être certain de ne rien laisser au hasard, vous pouvez consulter la check-liste ultime pour ne rien oublier !

Go go go ! Mais qui s’y colle ?!

Le hic c’est que vous n’avez pas assez de ressources en interne pour gérer ce type de projet…

Et si on en parlait ?

Depuis 2 ans avec ma super équipe de prestataires de choc [Ils aiment quand je commence la conversation par « Diiiiis… tu fais quoi demain ?], j’emmène des entreprises sur des salons internationaux avec des délais un peu chauds 😀 Je vous présente mon palmarès ?

Franchement…. On est large 😉 Et puis comme l’événementiel c’est un peu mon job et la dernière minute ma zone de confort. Ça fonctionne aussi pour les événements privés de votre entreprise : soirées VIP, conventions, formations, conférences… En tout cas, tant que l’événement n’a pas commencé, tout est encore jouable. Passez-moi un coup de fil pour en discuter 😀 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *