Comment réserver un stand

Epingler l’article sur Pinterest pour le lire plus tard.

Guide de la réservation de stand à l’usage des exposants

Réserver un stand sur un salon peut s’avérer être un vrai parcours du combattant, surtout sur les gros salons, surtout si vous partez seul, sans région ou autre cluster de co-financement. Il y a une foule d’éléments à prendre en considération lors de la réservation d’un stand, c’est clairement une étape stratégique fondamentale de votre plan d’action événementiel. Votre stand va être déterminant dans votre projet, que ce soit sont impact financier, votre communication, votre visibilité sur le salon ou l’expérience visiteur que vous allez proposer.
Je vous propose un guide des éléments fondamentaux à prendre en compte lorsque vous réserverez votre prochain stand sur un salon.

Comment choisir le salon auquel vous allez participer ?

Avant de vous lancer dans un projet événementiel – quel qu’il soit – il vous faudra d’abord valider l’adéquation du salon avec vos objectifs marketing et commerciaux. L’indicateur principal ici étant votre objectif, ou vos objectifs, à atteindre : chiffre d’affaires, visibilité, notoriété, renforcement de la relation client, prospection, team building… A vous de définir des contours précis et mesurables avec votre équipe !

Les critères à prendre en compte pour choisir un salon

Pour évaluer la pertinence d’un salon on peut s’appuyer sur plusieurs indicateurs : le nombre de visiteurs des éditions précédentes, le public visé, la localisation, les marchés mis en valeurs dans la communication ou encore la ligne éditoriale, les dates, le ticket d’entrée (=prix du m² aménagé + coût de déplacement x exposants).
L’emplacement d’un salon – local, régional, nation ou international – peut être un critère décisif en fonction du public que vous cherchez à atteindre.

Comment choisir l’emplacement de votre stand : les points à checker avant de signer !

Il y a très peu d’emplacements parfaits, et pas de place pour tout le monde. A moins d’être une multinationale au CES avec un écran de télé qui s’enroule, vous allez devoir composer avec un certain nombre de contrainte dans le choix de l’espace où vous installerez votre stand. Plus vous vous préoccupez tôt de l’emplacement de votre stand, plus vous aurez le choix et le moins de compromis vous aurez à faire.

Choisir la bonne zone pour placer votre stand

Dès qu’on passe un certain niveau de salon la question du choix de la zone d’exposition se pose. Vous trouverez des zones organisées par type de produit, par marché, par pays, par, model économique, par typologie de consommateurs… pas la peine de vous mettre au milieu d’un hall dédié aux bus si vous commercialisez une solution de mesure du trafic routier. Il est possible également que votre offre soit pertinente sur plusieurs marchés. Comment choisir la bonne zone ? La bonne zone va être celle qui qui va attirer le plus de leads pertinents pour atteindre vos objectifs.

Checker vos futurs voisins

Vous pouvez demander auprès du salon un plan avec les entreprises ayant déjà réservé leur emplacement. Lorsque vous choisissez votre emplacement idéal, vérifiez que vos voisins ne soient pas des concurrents directs ! A contrario, si vous êtes placé à côté d’une entreprise ou d’une structure avec une belle notoriété, votre stand peut profiter du trafic de son voisin de palier.

Prendre en compte les flux de déplacement

Tenez compte des allées et du sens de circulation :  plus l’allée est grosse, plus vous aurez de passage. Vous serez plus visible et vos visiteurs pourrons vous trouver plus facilement sur le salon. Renseignez vous sur les marquages au sol, certains salons tracent des lignes pour guider leurs visiteurs vers les spots de conférence. Evitez un maximum d’être en bout de parcours, au fond d’une allée. Pensez enfin à la façon dont sont organisés les supermarchés : nous allons naturellement dans les rayons sur notre droite.

Nombre de murs et m²

Les angles en coins sont plus chers. Et pour cause, ils sont situés aux croisements et sont bien plus visible par un plus grand nombre de personne. Ils sont aussi plus faciles à aménager. Si vous avez trois côtés fermés, pas de panique. Vous pouvez sur la longueur de votre stand pour mettre en place un agencement aéré et dynamique.

Les commodités à proximité

Les vestiaires, les restaurants, les issues de sortie ou encore les zones de conférence sont des lieux de trafic importants. Cela peut être intéressant d’être proche d’un espace où vous pouvez prendre un café en tête à tête en discutant tranquillement. Attention cependant à ne pas vous retrouver avec la queue des toilettes devant votre banque d’accueil ! 

Les éléments techniques de votre stand

Un stand ne se limite pas à des m² de moquette sur un emplacement idéal. Beaucoup de salon proposent des packs techniques pour vous éviter d’avoir à réfléchir à tout ça. Néanmoins, il m’est souvent arrivé de commencer des projets à poils J

Les prestations techniques de base indispensables à la conception de votre stand

Pas de stand sans cloisons, sauf dans les cas de mise en scène spectaculaires évidement. Les cloisons sont vendues au mètre linéaires. Dans les configurations standard vous aurez un fond et des côtés à prévoir. Le deuxième élément absolument crucial est l’approvisionnement en électricité et ses accessoires. Si les halls d’exposition sont en général très bien éclairés, il est préférable d’avoir des sources de lumière supplémentaires sur votre stand. Si votre pack n’en comporte pas, je vous conseille de l’ajouter à votre check liste mobilier. Il faut surtout veiller à avoir une prise électrique. A partir de là vous pourrez tirer une rallonge pour la lumière, la machine à café, un frigo, les ordinateurs, une télé etc.

Les prestations techniques de confort pour votre stand

Certains salons proposent des arrivées d’eau. En fonction de votre projet cela peut être indispensable, même si dans la plupart des cas vous ferez votre vaisselle aux toilettes #glamour.
La sacro-sainte réserve, ce placard stratégique dédié au rangement du materiel et faisant office de porte manteau pour conserver un stand propre. Elle n’est pas proposée systématiquement, mais franchement, à partir 9 m² ou 2 jours de salon elle est indispensable pour le confort des exposants.
Et enfin last but not least, le wifi. Oui le wifi. Sur un salon, comme par magie on ne capte pas le réseau téléphonique. Pour sécuriser vos opérations et sauver la batterie de vos smartphones, il faudra privilégier l’achat d’un accès personnalisé. Vous pouvez toujours tenter le free wifi du salon mais en général il est très vite saturé.

Choisir son mobilier de stand en fonction de l’expérience visiteur souhaitée

Pour le mobilier aussi de nombreux salons proposent des packs à louer et du materiel spécifique sur catalogue. Vous pouvez aussi faire appel à un standiste ou bien venir avec votre propre canapé !
Pour ma part j’ai un petit faible pour le mobilier personnel et réutilisable. Mais attention, celui-ci ne passe pas dans l’avion 😀

Mobiliers vs objectifs de votre salon

Qui avez-vous décidé de faire venir sur votre stand ? Avez-vous besoin de faire tester vos produits ? De streamer une conférence ? D’organiser des réunions de travail ? De chouchouter vos VIP ? De montrer des nouveautés ? De générer du trafic ?
Chaque meuble de votre stand est un élément de communication. Chaque élément va permettre de délimiter une zone et un usage précis de votre espace d’exposition. Par exemple un canapé sera une invitation à un temps long et privilégié, une table haute à des entretiens plus brefs ou des échanges plus dynamiques, une banque d’accueil à une simple prise de renseignements, une télé propice à un regroupement etc.

Une fois tous ces éléments pris en considération il n’y a plus qu’à remplir votre dossier et à préparer la prochaine étape : votre stratégie de communication !

Encore plus de conseils pour préparer votre salon B to B dans le lexique !

Pin It on Pinterest

Share This